Archives de Tag: simiente

Impressions du Sommet

Par défaut

Nous revenons du Sommet centre-américain des jeunes communicateurs. Quatre jours à Toncontin dans la montagne avec des jeunes travaillant dans des radios communautaires du : Honduras, Nicaragua, Guatemala, Costa Rica, Colombie et Brésil –

Plein de conférences, de discussions et de petits chocs culturels.

Justice

Dans cette communauté là, on ne voit jamais de policier. Tout le monde se connaît, et la majorité des gens ont des liens familiaux. Quand il y a un problème, les résidents s’arrangent pour le régler, personne n’appelle la police.

On est au milieu d’une conférence où des jeunes communicateurs de partout en Amérique latine témoignent sur leurs conditions. Ça parle de répression, critique l’État, dénonce la corruption. Dans la foule, une demie douzaine de policiers en uniformes avec des fusils d’assauts M-16. La police, qu’est-ce qu’elle vient faire ici ?

Je demande à mon partenaire, celui qui organise le sommet : « C’est parce que le maire vient d’arriver » qu’il répond comme si c’était normal.

Après la rencontre, un jeune me dit – on voit bien qui ils protègent…

Hospitalité

Une famille nous accueille pour la fin de semaine. Marie et moi on a un lit aux ressorts défoncés dans le backstore du dépanneur. À mes pieds, environ 400 sacs de chips, y’a même des Doritos !

Pas de porte dans la chambre, juste un tissu qui bat au vent. Oups un enfant de deux ans titube, s’arrête et me regarde. Deux bras de madame passe au travers du tissu et ramasse le petit.

Énigme

Toilette, toujours pas de porte, juste un tissu qui bat au vent dans la cours derrière la maison. Il y a une boîte de carton pour mettre son petit papier usagé. Mais pas de chasse d’eau. Rien pour flusher ?! Pas de valve, même pas la boîte carré qui est derrière en temps normal ! Juste un bol.

Qu’est-ce que je fais…

Solution au bas de l’article.

Honte

Regard bas, à chaque fois qu’un des jeunes mentionne les problèmes sociaux qu’engendre les compagnies minières canadiennes dans sa communauté. Tout le monde nous regarde, on se sent cheaps.

Ce n’est pas une étude, un livre ou un rapport qui le dit, c’est une jeune fille qui a la voix triste. Pour elle, les compagnies minières canadiennes qui pillent les ressources, polluent, contaminent, intimident, ce n’est pas des statistiques: c’est sa vie pour vrai. Pis moi dans sa tête, je suis Canadien…

Comment on dit séparatiste en espagnol ?

Solution

C’est Marie qui a trouvé la solution ! Il faut sortir de la bécosse, puiser une chaudière d’eau dans la pila (réserve d’eau pour faire la lavage) et la verser dans la toilette. Par un système de pression – ou de magie – la cuve se vide à mesure que l’eau se verse.

Bonus : Des photos de l’événement prises par Marie ont été mises sur flickr!

Bonus 2 : Un court vidéo qui donne une idée de la fin de semaine

Publicités